Marin, "un préfet judiciaire" (PS)

Publié le par P.A.

Le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, qui a requis aujourd'hui 18 mois de prison avec sursis contre Dominique de Villepin au procès Clearstream, est devenu "une sorte de préfet judiciaire" qui ne devrait plus porter une robe de magistrat, a estimé le député PS Arnaud Montebourg.

Interrogé par Public sénat, le député de Saône-et-Loire, également avocat, a réaffirmé que dans cette affaire de dénonciation calomnieuse l'ex-Premier ministre était "victime de l'acharnement du pouvoir".

"Quant au parquet, M. Marin, c'est une honte, la manière dont il exerce sa fonction car il est devenu une sorte de préfet judiciaire, aux ordres du gouvernement", a-t-il ajouté.
"Il n'a même pas, à mes yeux, le droit de porter plus longtemps une robe de magistrat", a lancé M. Montebourg.

Pour lui, "ces dévoiements de la justice, voilà la conséquence du sarkozysme judiciaire".
"L'honneur d'un magistrat aurait conduit à dire que le tribunal devait se déclarer incompétent au minimum, et si le tribunal devait maintenir sa compétence, le magistrat chargé de l'accusation s'il avait été magistrat, aurait dû le conduire à ne demander aucune peine, aucune accusation".

"C'est un procès qui ne se déroule pas à armes égales et qui de surcroît place les magistrats en situation de surveillance permanente, par celui qui est chargé de faire leur carrière", a jugé le secrétaire national du PS à la rénovation dans une allusion au président Nicolas Sarkozy, qui est partie civile à ce procès.

Source: AFP | Le Figaro

Publié dans Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article