La famille gaullo-chiraquienne réunie aux obsèques d'Henri Cuq

Publié le par P.A.

Les obsèques du député UMP Henri Cuq se sont déroulées lundi dans la petite ville d'Houdan (Yvelines) dont il était élu, en présence de Jacques Chirac dont il fut le ministre, de nombreux ministres et représentants de la famille gaullo-chiraquienne.

Henri Cuq, député de l'Ariège, puis des Yvelines à partir de 1986, et ministre des Relations avec le Parlement de 2004 à 2007, est décédé vendredi à Paris à 68 ans.

Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, était présent à ses obsèques, ainsi que l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin et le numéro un de l'UMP Xavier Bertrand.

Une bonne partie du gouvernement lui a également rendu hommage : Jean-Louis Borloo (Ecologie), François Baroin (Budget), Michèle Alliot-Marie (Justice), Bruno Le Maire (Agriculture), Valérie Pécresse (Universités), Georges Tron (Fonction publique), Henri de Raincourt (Relations avec le parlement), Benoist Apparu (Logement).

Bernadette Chirac était aux côtés de son époux, qui pendant la cérémonie a lu un message en hommage à celui qui fut un de ses plus fidèles.

"La droiture, l'engagement, la conviction, l'amitié sont les ressorts de votre vie (...) J'ai pu m'appuyer sur vous comme sur le granit de votre Ariège natal", a dit l'ancien président, en rappelant que le parcours d'Henri Cuq, ex chef de cabinet du maire de Paris, avait été intimement lié au sien depuis les années 70.

Les présidents UMP de l'Assemblée Bernard Accoyer et du Sénat Gérard Larcher assistaient à la cérémonie, tout comme Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, un des piliers de la chiraquie, et Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée.

Le premier président de la cour des Comptes Didier Migaud (PS) avait pris place, comme de nombreux parlementaires, dans l'église d'époque Renaissance, mais portant une inscription révolutionnaire célébrant "l'existence de l'être suprême et de l'immortalité de l'âme".

Dans la nombreuse assistance, des députés villepinistes comme Jean-Pierre Grand (Hérault) ou Marie-Anne Montchamp (Val-de-Marne), l'ex-ministre Brigitte Girardin, bras droit de M. de Villepin, Christine Boutin, également ex-ministre et élue du département.

L'opposition était représentée notamment par les députés PS Tony Dreyfus et Daniel Vaillant, la vice-présidente PS du Séant Catherine Tasca, Jean-Pierre Brard (app. PCF) et Jacques Brunhes (PCF).

Le cercle chiraquien était au complet : Jacques Toubon, Guy Drut, Jean-François Cirelli, vice-président de GDF Suez et ancien du cabinet élyséen de M. Chirac, l'écrivain Denis Tillinac...

Parmi les nombreuses gerbes, une du groupe UMP de l'Assemblée, en forme de croix de lorraine bleu-blanc-rouge.

 

Source: AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article