Dominique de Villepin |I-Télé, Le Monde, France Inter, 03/10/2010

Publié le par P.A.

"Il est tentant pour un président de la République de se dire -je vais forcer le passage, je vais m’installer dans la vie politique française comme le capitaine courage de la réforme- (…) je crains, et je le dis, que la majorité ne le paie extrêmement cher en 2012″.

" Ce sera à mon sens une victoire à la Pyrrhus, d’autant que les Français se rendront compte très vite que le régime par répartition n’est pas pour autant sauvé et qu’il faudra de toute façon une nouvelle réforme à partir de 2018 et trouver de nouvelles sources de financements à partir de 2014-2015".

Publié dans Interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article