Villepin et Raffarin ont dépensé 40% de moins que Jospin

Publié le par P.A.

Blanc sein d'une commission des finances et d'un rapporteur UMP à la gestion d'un gouvernement UMP, une simple formalité ? Pas nécessairement lorsque ledit rapporteur, Gilles Carrez, n'a jamais hésité à pointer du doigt les écarts de l'actuelle majorité ou retoqué un budget 2006 jugé pas assez "serré".

Or, le rapport qui doit être publié mardi par la commission des finances de l'Assemblée nationale est sans équivoque : "Les finances de l'Etat n'ont pas été structurellement dégradées entre 2002 et 2007, ce qui constitue, en soi, une très profonde rupture avec le passé", souligne le rapporteur cité par Les Echos de lundi.

Faible marge de manoeuvre

Le rapport d'exécution budgétaire, et dévoilé par le journal économique, affirme que sous le dernier mandat de Jacques Chirac, l'Etat a dépensé 40% de moins que sous le précédent gouvernement, en l'occurrence, celui de Jospin.

Le député estime par ailleurs que, pour parvenir à l'équilibre budgétaire, la prochaine majorité ne devra pas augmenter les dépenses de l'Etat de plus de 30 milliards d'euros en cinq ans. Celles-ci atteignaient 266 milliards d'euros à la fin 2006. Or, ces cinq dernières années, les dépenses auront augmenté de plus de 60 milliards d'euros dont un tiers en baisse d'impôts. Et même si la précédente majorité avait été encore plus large en redistribuant plus de 85 milliards d'euros, l'effort à produire durant le prochain quinquennat sera important. Les promesses des candidats le sont aussi.

Source: lci.fr

Publié dans Action gouvernementale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article