Routes : Villepin ne relâche pas la pression

Publié le par P.A.

Alors que le nombre des tués sur les routes est à nouveau en hausse (+4,5% en février par rapport au même mois de 2006), le Premier ministre Dominique de Villepin a demandé mercredi qu'une "nouvelle étape" soit franchie dans la lutte contre l'insécurité routière. Ouvrant les "Rencontres nationales de la sécurité routière", il a préconisé de combattre les petites infractions, de mettre l'accent sur la sécurité des déplacements courts de la vie quotidienne, et de protéger les "publics vulnérables" (piétons, deux-roues, jeunes). Dominique de Villepin a insisté sur la nécessité de "rechercher l'adhésion des jeunes à travers la prévention et la formation".

277 personnes ont été tuées sur les routes en février. C'est le troisième mois consécutif de hausse. Le Premier ministre a souligné que "la légère augmentation de la vitesse moyenne sur les routes" était l'une des causes de cette dégradation. "Il n'y a pas d'infraction sans risque", a-t-il dit. "Sur la route, chaque dépassement de vitesse constitue un danger. Nous avions réussi à faire baisser la vitesse de près de 10 km/h depuis 2001. Nous devons poursuivre notre effort". "La sécurité routière est un combat que nous devons inscrire dans la durée (...) Je veux croire que le gouvernement et le président qui suivront auront à coeur de reprendre le flambeau", a-t-il encore déclaré.

Sous les 300 tués

Toutefois, Dominique de Villepin, a qualifié les chiffres de février 2007, de "très proches du résultat exceptionnel de février 2006". Dominique Perben, le ministre des Transports, a quant à lui relevé que "la situation marque une amélioration notable" par rapport à janvier, qui avait enregistré une hausse de près de 14% des tués sur la route, et "salué le redressement". Les 277 personnes tuées "constituent le second meilleur résultat jamais enregistré en France. C'est en effet seulement le deuxième mois dans l'histoire de la sécurité routière en France que le nombre de morts constaté sur un mois sur les routes descend sous la barre des 300 tués", a-t-il déclaré.

Pour Dominique Perben, ce "bon résultat" vient "pour une part importante" d'un "ressaisissement des Français au volant à la suite des dispositions prises au début de février", notamment "les instructions données aux forces de l'ordre d'exercer des contrôles vigilants durant les congés d'hiver et l'éloignement de toute perspective d'amnistie après les prises de position des principaux candidats à l'élection présidentielle".

Source: www.lci.fr

Publié dans Action gouvernementale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article