Peine de mort : Villepin parle d'un "symbole"

Publié le par P.A.

Pour Dominique de Villepin, c'est  une "fierté" que "d'être le gouvernement qui aura permis à cette mandature d'aller jusqu'au bout de l'action" et "des engagements" du président.

En tout cas, pour la 3e fois depuis le début de la législature, députés et sénateurs sont réunis ce lundi en Congrès à Versailles pour une triple révision de la Constitution sur le gel du corps électoral de Nouvelle Calédonie, la réforme du statut pénal du chef de l'Etat et l'abolitiion de la peine de mort (lire ci-dessous le contenu des trois textes).

"Refuser la loi du talion. Punir ce n'est pas venger"

Temps fort de cette réunion au haut sommet : le plaidoyer de Dominique de Villepin sur l'abolition de la peine de mort qui serait verrouillée dans la Consitution. Le chef du gouvernement a expliqué devant les parlementaires que "pour la 1re fois dans l'histoire de notre pays, nous pouvons évoquer sereinement l'abolition de la peine de mort", car "il ne s'agit plus d'un combat de gauche ou de droite" mais d'une "même conviction simple, partagée par la majorité de nos concitoyens".

Ainsi, "dans un Etat de droit moderne, la peine de mort n'a pas sa place", a-t-il insisté, avant de rejeter un à un les arguments des derniers adversaires de l'abolition. A ceux qui prétendent que "que la peine de mort a un effet dissuasif. Rien ne l'établit. Rien ne le prouve... La dignité d'une grande démocratie, c'est refuser la loi du talion. Punir ce n'est pas venger", a-t-il lancé. "La peine de mort est illégitime en toutes circonstances, elle doit être abolie en toutes circonstances", a-t-il encore martelé. "Avec cette révision, la France réalisera un progrès majeur dans son combat en faveur de l'abolition universelle de la peine de mort", a conclu Dominique de Villepin.

Source: lci.fr

Vidéo: http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3395664,00-villepin-refuser-loi-talion-.html

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article