Villepin : "les Etats-Unis ont échoué en Irak"

Publié le par P.A.

Pour le premier ministre, la seule solution à la crise est un retrait de l’armée américaine d’ici un an. Washington et Londres ont immédiatement rejeté ce calendrier.

 
Villepin/Bush : acte II. Le premier ministre français a une nouvelle fois exprimé son désaccord avec la politique américaine en Irak, dans une interview publiée mercredi par le quotidien britannique Financial Times. «Le diagnostic est cruel. Les Etats-Unis ont échoué en Irak. Plus de 3.000 soldats américains ont été tués depuis 2003 et 12.000 civils irakiens sont morts en 2006. En 2003, nous avons dit fermement avec le président Chirac qu'il n'y avait pas de solution militaire en Irak. Ce que nous disions en 2003 est toujours vrai en 2007», constate Dominique de Villepin qui juge indispensable de fixer « un horizon clair quant au retrait des troupes étrangères et au retour à la pleine souveraineté de l'Irak». «Si l'on ne dit pas que, dans un an, il n'y aura plus de soldats américains et britanniques sur le sol irakien, rien ne se passera en Irak si ce n'est davantage de morts et de crises», assène le chef du gouvernement devenu en février 2003 la bête noire de l’administration Bush après son discours à l'ONU, en tant que chef de la diplomatie française, contre une intervention militaire à Bagdad. «Dire que les troupes étrangères quitteront le pays quand l'Irak sera démocratique et pacifié est absurde. Ca ne se produira jamais», ajoute-t-il.
 
La Maison-Blanche pas surprise
 
Mardi soir sur I-Télé, le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, lui a emboîté le pas, déclarant que «la seule solution (...) c'est qu'à l'horizon 2008 il y ait un retrait des forces étrangères en Irak».
 
La Maison-Blanche a rapidement réagi, rejetant toute idée d'une échéance pour un retrait. Elle a aussi dit ne pas être surprise par ces déclarations françaises. «Ces propos sont dans la logique de leurs déclarations antérieures», a commenté le porte-parole du Conseil de la sécurité nationale. En guise de réponse, Londres s’est de son côté contenté de rappeler sa position «engagée» en Irak.
Source: Le Figaro

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
L'échec des Etat-Unis est  patent et tragique . L'arrogance de Villepin aussi.....
Répondre