Extrait interview Jean Pierre Raffarin

Publié le par P.A.

François Fillon a dit ce week-end "il faut tourner la page Chirac". Souscrivez-vous à ses propos ?

L'union, c'est le respect des uns et des autres. Et le respect du chef de l'Etat est la première règle dans la Ve République. Le calendrier du président, la prise de position du président, ce sont des facteurs très importants de la prochaine élection présidentielle. Il faut respecter et sa décision et son calendrier. (...) On ne s'exprime pas à la place du président et on ne construit pas avec lui des ultimatums.

La presse américaine l'a décrit très fatigué physiquement...

Le président est en forme, il a une vraie vision du pays, du monde. Je le trouve même intellectuellement très épanoui. (...) Je ne le trouve ni fatigué ni usé.

Croyez-vous encore à sa candidature ?

Même si j'ai une idée, je ne vous la dirai pas. Car ce serait manquer de respect. De même avec Dominique de Villepin, il ne faut surtout pas sous-estimer, mésestimer ni les hommes ni leurs fonctions. On ne gagnera pas sans Dominique de Villepin, on a besoin de lui. (...) Et si le président de la République était candidat, une situation nouvelle serait posée et nous aurions un débat et le président de la République aurait à en discuter avec...

Personne n'y croit...

On ne ferme pas les portes à l'action du président de la République. Il a besoin de liberté. Fermer les portes au président de la République, c'est affaiblir notre pays.

Source: Le Monde

Publié dans Interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article