Villepin s'engage sur "le droit au logement opposable"

Publié le par P.A.

Moins de trois jours après les vœux de Jacques Chirac qui avait souhaité que le gouvernement avance sur le droit au logement opposable, c'est le premier ministre Dominique de Villepin qui lui emboîte le pas mercredi….

 

"La politique a d'abord besoin d'humanité", c'est ce que le Premier ministre français a dit mercredi matin, dans son discours de vœux du gouvernement au président Jacques Chirac.  De l'humanité et de l'efficacité, puisque Dominique de Villepin semble déterminé à faire adopter la loi sur le droit au logement opposable avant la fin de la session parlementaire, le 22 février prochain.
 
Le droit au logement opposable, c'est ce qui permettrait, comme pour l'école ou la santé actuellement, de saisir un juge dans le cas où un citoyen serait privé d'un toit décent. Une idée dont on parle depuis des années, mais qui semble enfin trouver un écho, sans doute grâce au contexte électoral, peut-être aussi, parce que les classes moyennes se sentent désormais concernées. Dominique de Villepin devrait donner plus détails sur le contenu du projet de loi,  lors d’un point presse prévu dans l’après-midi.
 
Les associations de défense des sans abris auraient, elles,  préféré que l'initiative ne relève pas du seul gouvernement, mais qu'elle soit une proposition de loi indépendante des clivages politiques. Certains élus de gauche regrettent eux la précipitation actuelle, soulignant par exemple, qu'on ne fait jamais de bonnes choses dans l'urgence…
 
Quant à Xavier Emmanuelli, le président du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées il prévient qu'il faudra plusieurs années de délai avant la mise en place de ce droit au logement opposable. Mais il le rappelle aussi : jusqu'à présent, on bloquait sur le point de départ,  aujourd'hui tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut une loi.
Source: RTBF

Publié dans Action gouvernementale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article