La France a besoin d'enthousiasme

Publié le par P.A.

« Réforme & Modernité » organise aujourd’hui sa troisième Rencontre, sur le « risque ». Ou, comme l’explique un des intervenants, le risque de ne pas en prendre. Ce thème « Risque, Responsabilité, Sécurité », autour d’intervenants stimulants et à la compétence reconnue, dit l’exigence de notre démarche et l’ambition de notre propos

La France a besoin d’enthousiasme, la France a besoin d’avenir.

La réalité n’est pas contestable : une société inquiète et talentueuse, des citoyens aspirant à la protection et au mouvement. Rien de tout cela n’est incompatible. Rien de tout cela n’est inutile, pour autant qu’on ne se contente pas de constater ou de répondre avec démagogie.

La France a besoin d’une ambition et d’une politique.

Dans un monde en mouvement, osons l’envie d’être au premier rang. Motivons les français à avoir envie d’avancer, de bouger, de croquer le monde. Nos compétences technologiques, nos talents de création, la cohésion historique de notre société, le dynamisme de notre démographie renouvelant la force de notre héritage et la notoriété de notre marque sont des atouts que nous n’avons pas le droit de gaspiller. Dans un esprit d’audace et de rassemblement, bougeons nous !

La politique doit alors être dans la vérité, la méthode et la durée.

La vérité car si les diagnostics sont pour l’essentiel établis, ils ne sont jamais suffisamment partagés.
La vérité car les faits sont durs et doivent être perçus tels ; il ne sert à rien de les tordre. Que de vérités à mieux partager sur l’Europe, sur les OGM, sur la situation des finances publiques! La vérité ne doit pas étouffer l’ambition politique mais, au contraire, permettre de la justifier, de la crédibiliser. Trop souvent les citoyens nous disent « qu’avez-vous encore inventé ? ». Justifions que la créativité n’est pas dans le narcissisme de l’effet d’annonce mais dans la réponse à des problèmes constitués.

La méthode, car aussi sévères soient les crises, les solutions sont aujourd’hui nécessairement partagées. Chacune et chacun doit être impliqué. Les entreprises appellent cela le progrès continu ou l’amélioration continue.

Certaines collectivités ont, elles aussi, déjà engagé des procédures de concertation et d’action, sous le nom de « agenda 21 ». Mais attention aux illusions. Car si telle candidate à l’élection présidentielle appelle à la « démocratie participative » n’est-ce pas un leurre, alors que son chef de parti annonce un programme fiscal déjà tout ficelé? Nous ne sommes pas obligés de tomber dans ces pièges ! L’incohérence de ce type de pratique ne doit pas disqualifier la méthode.

Cette alchimie française qu’est l’alliage de l’audace et du rassemblement doit être toujours entretenue.

Autant dire que cette force que nous devons retrouver, il n’y a aucune chance qu’une quelconque rupture nous y aide.

La durée est, elle aussi, nécessaire à la réussite d’une politique, à l’épanouissement et au partage de son ambition.

La durée, ce n’est pas rien faire au lendemain même de l’élection. La durée, c’est assumer que la mobilisation et la transformation prennent du temps. La médecine exige à la fois des réponses dans l’urgence et des pratiques dans la durée. Le traitement d’urgence est souvent nécessaire, il n’est jamais suffisant.

Oui, nos concitoyens sont mal à l’aise et commandent le mouvement. En même temps, ils savent que vingt-cinq années d’alternances systématiques n’ont pas permis de trouver le remède miracle. Si le mal est profond, il faut aussi une cure au long cours.

Ne laissons pas réduire le politique au bonimenteur qui propose remède immédiat à question grave.

Oui, revendiquons le travail accompli avec Jean-Pierre RAFFARIN et Dominique de VILLEPIN. Oui, il faut aller, ensemble, plus loin, plus fort, plus haut.

Pour un élan, il faut une base. Nous travaillons à la renforcer, en pleine conscience de l’enjeu.

Pour un élan, il faut des hommes. Si avec nous vous pensez que la France a besoin d’enthousiasme, que la France a besoin d’avenir, que la France a besoin d’amour, venez rejoindre « Réforme & Modernité ».

Hervé Mariton, Député de la Drôme, Président Réforme et Modernité

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article