Villepin annonce une série de mesures pour les plus modestes

Publié le par P.A.

A l’issue d’une réunion sur l’emploi entre gouvernement, syndicats et patronat, Le premier ministre a multiplié les mesures. Il veut notamment proposer une bourse des stages consultable sur Internet, et refondre le calendrier de fixation du Smic. Il annonce aussi des mesures pour le logement.

 
Logement : création d'une garantie-location pour aider les personnes en situation précaire à accéder au logement. Cette mesure «prendra la forme d'une dispositif global de garantie des risques locatifs», a expliqué le Premier ministre. Décidée «en accord avec les partenaires sociaux», «elle concernera tous les locataires qui jusqu'à présent n'étaient couverts par aucun dispositif: les chômeurs, les titulaires de CDD, les travailleurs à temps partiel, les employés de maison, les salariés agricoles, les étudiants ou les jeunes fonctionnaires».
 
Services à la personne : l'Etat remboursera la moitié des dépenses engagées par les ménages modestes pour des services à domicile
 
Salaires : le gouvernement propose aux partenaires sociaux de discuter d'une réforme du calendrier de fixation du SMIC pour permettre aux négociations salariales d'aboutir plus rapidement. Le Premier ministre a également demandé au patronat et aux syndicats de «donner un coup d'accélérateur aux négociations salariales» dans les branches
 
Stages : création d'une «bourse des stages» pour faciliter l'accès des jeunes n'ayant pas de relations aux stages en entreprise. Elle fonctionnera «avant la fin du premier trimestre 2007».
 
Temps partiel : L'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) donnera un «accès prioritaire» à la validation des acquis de l'expérience aux salariés à temps partiel peu qualifiés.
 
Crèches : Dominique de Villepin a souhaité la mise en place de crèches d'entreprise dans les grandes surfaces afin de «répondre aux horaires souvent décalés» des salariés à temps partiel.
 
Santé : Proposition aux partenaires sociaux d'engager une négociation pour qu'''un plus grand nombre de salariés'' puissent être couverts par une complémentaire santé.
 
Source: Le Figaro

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article