Dominique de Villepin sur France Inter

Publié le par P.A.

Le Premier ministre a mis en garde contre ceux qui font croire "que tout peut-être réglé d'un seul coup d'un seul"
- Dominique de Villepin -
Dominique de Villepin
Dominique de Villepin a estimé lundi sur France Inter que "personne ne détient la baguette magique" pour faire baisser le vote en faveur du Front national.

Au sujet de la conférence de l'emploi et des revenus qui se réunit jeudi, il a déclaré qu'il voulait des "mesures concrètes". 

• Le vote FN "exprime une colère, parfois même une amertume et un ressentiment", a déclaré le Premier ministre. "C'est par des réponses concrètes qu'on peut essayer d'avancer, par une  pédagogie et pas par une surenchère." a-t-il ajouté.

• La conférence de l'emploi et des revenus qui réunit gouvernement, patronat et syndicats devrait être "un temps fort de décision mais je veux aussi que ce soit un temps de décision".

"Je ferai des propositions pour déboucher sur des mesures concrètes", a-t-il  dit.

Il a rejeté "l'application d'une règle couperet" consistant, comme le propose Nicolas  Sarkozy, à couper leurs indemnités de chômage aux demandeurs d'emploi au bout de trois offres d'emploi refusées.

"Il faut se livrer à une appréciation à chaque fois au cas par cas", a  déclaré le Premier ministre, notamment pour prendre en compte  les situations de blocage, comme un problème de garde d'enfant.

• La banque centrale européenne Il a appelé lundi à "clarifier les rôles" concernant l'action de la Banque centrale européenne (BCE) en pleine polémique en France sur le niveau élevé de l'euro.

"C'est en récupérant des marges de manoeuvres et de souveraineté que les Etats pourront faire davantage" a-t-il déclaré.

Par ailleurs, évoquant "le sentiment de frustration qu'éprouvent les Français concernant la hausse des prix " il a annoncé qu'il avait demandé l'établissement "de nouveaux indicateurs qui permettent  de mesurer véritablement le pouvoir d'achat des Français, la réalité de l'inflation" en tenant compte de "l'évolution de la société" avec l'expression de nouveaux besoins, comme le téléphone portable ou l'internet haut débit.

• A propos de son absence au Forum de l'UMP  "Chacun doit être à sa place... On ne peut pas toujours avoir des débats pour l'avenir, il faut avoir des débats pour aujourd'hui, et moi, c'est ma responsabilité".

"J'aurai le loisir, tout au long de la campagne, d'apporter ma contribution. Je serai présent (...) mais aujourd'hui, là où je peux être le plus utile, c'est dans l'exercice de ma responsabilité de Premier ministre", a-t-il ajouté.

Dominique de Villepin a confié qu'il avait lu la bande dessinée "La Face karchée de Sarkozy", enquête satirique consacrée au président de l'UMP et ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

Le Premier ministre a par ailleurs précisé que son livre de chevet actuel était "Les Mémoires d'un fou", oeuvre de jeunesse de Gustave Flaubert.

Source: France2.fr

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article