Faisons le choix de l'action!

Publié le par P.A.

On le voit ces derniers jours, les médias semblent avant tout porter leur attention sur des questions de forme et non de fond en matière de politique. En effet les principales préoccupations semblent être la manière dont un tel ou une telle va se déclarer ou être investi au détriment des réels problèmes auxquels la France a à faire face et leur traitement.  C’est regrettable de ne pas voir le débat politique s’élever un peu alors même que les français semblent de plus en plus intéressés par les prochaines échéances électorales. Les questions de fond ne sont pas ou quasiment pas présentées. Les médias ne sont pas les seuls condamnables dans ce domaine, même s’ils favorisent ce phénomène, on constate à quel point certains se prêtent à ce jeu avec plaisir, usant et abusant de cette situation en faisant planer des suspenses dignes des périodes précédents la sortie d’un film à gros budget au scénario connu d’avance et sans grand intérêt. Le principal dilemme ne concerne alors plus le programme ou le concret, i.e. le fondement de la politique mais, comment être le plus spectaculaire pour annoncer sa candidature. A quand des cérémonies comme celles d’inauguration des Jeux Olympiques pour fêter l’entrée en candidature. Ceux qui se veulent les apôtres de la rupture restent finalement les premiers continuateurs et même amplificateurs de certaines pratiques politiques, et les moins valorisantes. Rompre signifie t’il s’affranchir de ce qui fonctionne tout en conservant et gonflant les éléments que les Français rejettent ? Si une rupture était malgré tout souhaitable c’est bien celle d’avec la politique spectacle qui n’a cessé de progresser ces derniers mois. C’est cette politique du paraître qui éloigne les français de la politique en leur laissant penser que seules comptent les élections et la séduction sans rien après, des belles promesses qui malheureusement s'envolent trés vite une fois élu(e).

 

 

 

Et pendant ce temps là, à Matignon, loin du tapage médiatique et des strass, on travaille, on agit, on fait bouger les choses même si c’est moins « tendance » que les stratégies de communication. Le Premier ministre a ce mérite de croire que les français préfèreront l’action et les résultats aux paillettes proposées par d’autres. Car même si l’action gouvernementale ne fait pas les gros titres, elle est belle et bien une réalité, les résultats sont là ! Il nous appartient d’en faire prendre conscience au plus grand nombre. L’action continue comme le montrent les différentes mesures prises pour lutter contre le chômage, pour relancer l’industrie élément fondamental de notre pays. L’action ne fléchit pas, le gouvernement ne se laisse pas aller à l’autosatisfaction, conscient qu’il est que rien n’est jamais acquis surtout dans des domaines comme l’emploi. L’action, encore et toujours l’action voilà comment la France progressera. Ce sont les idées et les réalisations concrètes qui font bouger les frontières, et non pas les discours tout en apparence dont nous savons comme ils sont creux et ne répondent à aucune ambition autre que personnelle de la part de ceux qui les prononcent. Il faut des hommes politiques respectables pour leurs idées, ayant une vision pour l’avenir.

 

 

 

Pour l’action, le concret et les résultats : tous derrière Dominique de Villepin !

 

 

 

Publié dans Pourquoi ce blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article