Une fenetre de tir pour Dominique de Villepin

Publié le par P.A.

"chaque fois qu’on veut leur forcer la main, chaque fois que des observateurs inspirés, des journalistes bien informés veulent prédire l’avenir, à six mois, à quatre mois ou à trois mois d’une échéance, ils se trompent et c’est une règle absolue. Les Français veulent garder leur liberté et ils se font leur choix sur celui ou celle qui sera le mieux placé pour devenir président ou présidente de la République à un moment très particulier parce que ce qui est aujourd’hui mesuré, ce n’est pas celui ou celle qui sera le mieux placé pour la fonction, ce qu’on mesure, c’est la sympathie, c’est l’image", "Rien n'est joué", "les Français sont rebelles à tout choix qui leur est imposé... " déclarait le week-end dernier le Premier Ministre, Dominique de Villepin, concernant le choix des candidats à l'élection présidentielle de 2007. L'évolution des tendances d'opinions (entre mars et novembre 2006) publiées dans l'Express de cette semaine va dans le sens des propos du Premier Ministre et témoigne d'une grande vision de Dominique de Villepin. La route est longue jusqu'à l'élection, il y a encore du chemin à parcourir  avec beaucoup d'obstacles et si cette tendance vient à se confirmer dans les semaines à venir, c'est toute la stratégie du Ministre de l'Intérieur qui serait alors chamboulée et une véritable fenêtre de tir, tant attendue par beaucoup s'ouvrirait pour une autre candidature placée sous le signe du rassemblement des français, une candidature Gaullienne, une candidature de Dominique de Villepin qui de par la situation serait encore rendue plus légitime.

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article