Inauguration de NeuroSpin par DDV

Publié le par P.A.

Dominique de Villepin a inauguré, le 24 novembre, en présence de Xavier Bertrand et François Goulard, le centre de recherche NeuroSpin à Saclay, dans l’Essonne. Les 11 000 m2 de laboratoires seront entièrement dédiés à la recherche en imagerie médicale du cerveau, avec pour objectif majeur la réussite du projet "Iseult" : la création, d’ici 2010, du "scanner IRM le plus puissant jamais construit pour l’homme".

Dans son discours, le chef du Gouvernement a souligné l’apport essentiel au projet de la coopération franco-allemande. "C’est une nouvelle preuve (...) de la capacité de nos deux pays à faire avancer l’Europe dans une voie concrète qui réponde aux attentes de nos citoyens".

"Une médecine d’excellence pour tous les Français"

Avec le centre NeuroSpin, la France se dote d’un outil d’étude unique des maladies du cerveau et du système nerveux. Alzheimer, Parkinson, ou encore l’autisme, des affections qui "déstabilisent profondément les familles" pourront être mieux comprises, et donc à terme, mieux traitées. C’est toute l’ambition du centre, qui regroupera plus de 150 chercheurs de très haut niveau.

Parallèlement, le plan national sur le cerveau et les maladies du système nerveux, qui sera opérationnel au premier trimestre 2007, prévoit la création de sept "neuropôles", qui, à l’image des canceropôles, "constitueront les grands réseaux régionaux alliant recherche fondamentale et recherche clinique". Ainsi, dans chaque grande région française, les patients pourront bénéficier des dernières avancées thérapeutiques élaborées par ces laboratoires.

Dominique de Villepin a également rappelé le statut de "grande cause nationale 2007" de la maladie d’Alzheimer, afin de "changer le regard sur les pathologies cérébrales et améliorer la qualité de vie des patients".

Faire de Saclay "le premier territoire de l’innovation en Europe"

Réunissant "une concentration exceptionnelle d’établissements d’enseignement et de recherche d’excellence", le pôle de Saclay, grâce à l’innovation, "doit créer les emplois de demain", a déclaré le chef du Gouvernement.

Pour ce faire, la recherche publique doit "mieux valoriser ses résultats auprès des entreprises", et ces dernières "recruter davantage de docteurs", afin de renforcer les liens entre la recherche publique et les entreprises. Enfin, le Premier ministre a indiqué "trois domaines d’excellence" sur lesquels la France devra s’appuyer dans le futur :

-  Les technologies numériques : la France est aux avant-postes en terme de télévision numérique, téléphonie mobile et internet haut débit. Elle doit devenir un "champion" dans ce domaine ;

-  Les sciences du vivant, avec comme priorité de renforcer les liens interscientifiques, comme c’est le cas au centre NeuroSpin, où physiciens et psychologues se côtoient, où médecins et ingénieurs travaillent de concert ;

-  Les nouvelles technologies de l’énergie, pour lesquelles la France possède des "compétences solides", qu’elle devra mettre à profit "pour relever les défis de l’ère après pétrole".

Publié dans 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article