Baisse de l'executif dans les sondages

Publié le par P.A.

PARIS (Reuters) - La popularité du président Jacques Chirac accuse en novembre un recul de trois points, à 36% d'opinions positives, par rapport au mois précédent, selon un sondage de l'institut LH2 pour Libération.

Quelque 55% de personnes interrogées ont une opinion négative du chef de l'Etat en novembre, soit une hausse de trois points par rapport au précédent sondage réalisé les 13 et 14 octobre.

Le Premier ministre, Dominique de Villepin, est crédité d'une popularité de 34%, en recul de cinq points par rapport à octobre. Il recueille 57% d'opinions négatives (+4 points).

Le sondage a été réalisé les 9 et 10 novembre 2006 par téléphone auprès d'un échantillon de 1.010 personnes âgées de 18 ans et plus.

source: reuters

Il faut donner aux sondages la place qu'ils méritent i.e. celle d'un indicateur imprécis et incertain mais il convient de s'interroger sur cette baisse. Il parait injustifié de voir la cote de confiance de D. de Villepin baisser alors que son action apporte ses fruits, le chomage diminue, les indicateurs economiques sont bons, au niveau social la situation s'améliore également, il est vrai doucement  mais s'améliore quand meme. Ces résultats nous les devons bien  avant tout au Premier Ministre Dominique de Villepin.

Les français sont-ils concernés par la simple image au detriement du résultat? Je ne peux et ne veux pas m'y résoudre. Quand comprendront-ils qu'il vaut mieux l'action par rapport aux "beaux" discours, quand s'apercevront-ils qu'il vaut mieux des promesses réalisables et réalisées à la démagogie? Il faut esperer que cette prise de conscience ne sera pas trop tardive... Je sais qu'il s'agit là d'un difficle combat à mener pour les en convaincre et nous devons nous y efforcer.

Dominique de Villepin est bien celui qui fera avancer la France, qui lui permettra de se développer et de jouer un rôle majeur. Il fait preuve de courage et d'audace. Il ne cède pas à la tentation du populisme. Il a une vision de la France que nous devons appuyer et continuer avec lui. On peut croire ses propositions, il tient parole, le combat contre le chomage etait sa principale mission il est en train de gagner sur ce plan et tout est comme çà dans son action, il dit ce qu'il fait et fait ce qu'il dit. A nous de relayer le mieux possible ce bilan pour qu'en 2007 sa candidature et son élection soient une évidence. Pourquoi casser le cycle vertueux qui est en train de voir le jour?

Publié dans Sondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article