Communiqué

Publié le par P.A.

 

Le Premier ministre condamne fortement les agressions contre les bus de transports publics qui mettent en danger la vie des transporteurs comme des passagers, et les actes de délinquance qui ont eu lieu ces derniers jours.

Dominique de Villepin exprime son indignation devant l’acte de violence dont a été victime une jeune femme à Marseille. Tout est mis en œuvre pour que les auteurs de ce crime soient interpellés dans les meilleurs délais.

Le Premier ministre tiendra demain à Matignon une réunion sur la sécurité et les transports publics.

 
 
Pour le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, l'incendie d'un bus à Marseille la nuit du 28 octobre est un acte "révoltant, à la limite du gangstérisme". Dénonçant un Etat "absent", il a fait fustigé les leaders de la droite : "M. Sarkozy est au cul des vaches en Lozère, M. de Villepin s'occupe de faire filmer les conseils des ministres par la télévision et M. Chirac fait le VRP en Chine. Pendant ce temps-là, on sait qu'il peut y avoir des ennuis très graves en banlieue et ce qui arrive à Marseille était prévisible", a-t-il accusé sur France Inter. 
Manifestement cet homme ne connait rien à l'action gouvernementale, la dernière conférence de presse du Premier Ministre lui a échappé, pour ne pas voir la volonté du gouvernement dans cette affaire il faut être de mauvaise foi. Réduire l'action de D de Villepin à la seule question de la publicité du Conseil des Ministres relève de la malhônneteté intellectuelle. De plus une présence du chef de l'Etat à l'Elysée n'aurait pas empeché cet incident, je ne vois pas le lien entre ce fait et la trés réussie visite en Chine qui relève pleinement de sa fonction.
Quand on sait que la région a de grandes compétences en matière d'éducation et de formation qui sont des facteurs d'intégration et qu'on voit les différents incidents en Ile de France plus qu'ailleurs, on peut légitimement s'interroger sur l'action de Mr Huchon dans ces domaines et meme plus généralement, il "gére" pourtant cette région depuis 1998. L'inaction du gouvernement socialiste joue également un rôle important dans cette crise, quand rien n'a été fait avant, il est normal que l'action soit plus difficile.

Publié dans Action gouvernementale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article