Clearstream: les avocats de D. de Villepin demandent un non-lieu

Publié le par P.A.

Les avocats de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin ont demandé lundi à ce que leur client bénéficie d'un non-lieu, dans le cadre de l'affaire Cleastream où il est mis en examen. Ils critiquent l'orientation de l'instruction dans un mémoire.

"Une décision de non-lieu s'impose" dans le cadre de la mise en examen de Dominique de Villepin, affirment Maîtres Olivier d'Antin et Luc Brossollet, avocats de l'ancien Premier ministre. Ils ont publié ce lundi un mémoire de 140 pages, dans lequel ils arguent notamment de "l'inexistence de l'instruction" et de "la fragilité des témoignages que l'on peut opposer à M. de Villepin".

Les avocats précisent toutefois qu'ils ne demanderont pas d'actes d'instruction complémentaires qui, selon eux, pourraient être "interprétés comme une tentative dilatoire d'échapper au débat judiciaire".

L'ancien Premier ministre a été mis en examen le 27 juillet 2007, notamment pour "complicité de dénonciation calomnieuse", par les juges en charge de l'affaire Clearstream. La justice le soupçonne d'avoir incité Jean-Louis Gergorin (ex-vice-président d'EADS) à adresser anonymement à la justice de faux listings mettant notamment en cause Nicolas Sarkozy comme possesseur de comptes occultes chez Clearstream, une chambre de compensation financière luxembourgeoise.


Source: AFP

Publié dans Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Mr. P.ARecevez, je vous prie mes compliments pour votre blog, que je visite comme source d'information de haute fidélité.Sera t'il possible de demander à Mr. D de Villepin que sa force, sonénergie, son expérience soient investies au pays qui a tant besoins actuellement, au lieu de fatiguer ses qualités au service d'un acte pouvoir narciso, qu'en un an, montre un évanouissement à la vitesse de la lumière.Ruby, mme tout le monde
Répondre