Appel du 14 février: "démarche de conviction et non d'opposition"

Publié le par P.A.


L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a présenté vendredi comme une démarche "de conviction" et non "d'opposition", sa décision de cosigner "l'appel du 14 février pour une vigilance républicaine" avec notamment Ségolène Royal (PS) et François Bayrou (MoDem).

Dans cet appel publié par Marianne, les signataires affirment "leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective".

"Cet appel est pour moi une démarche de conviction et non une démarche d'opposition. J'ai toujours défendu la nécessité d'une vigilance républicaine qui est pour moi essentielle, tout particulièrement dans un temps d'incertitude et de confusion", souligne M. de Villepin dans un communiqué.

Selon lui, "la laïcité est un principe fondamental qui nous permet d'éviter qu'en France, comme on voit à travers le monde, la religion ne soit un facteur de division et d'affrontement".

L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac juge aussi nécessaire une vigilance républicaine pour "l'équilibre de nos institutions qui est une garantie de démocratie, de stabilité et d'efficacité", et pour "la défense de notre indépendance nationale, à l'heure où l'on peut craindre certains infléchissements de notre politique étrangère".

"Je ne peux transiger sur de tels enjeux qui touchent à l'identité française. Ils méritent un vrai débat et je souhaite qu'une très large majorité de Français puisse se rassembler pour défendre cette vision de la France et de notre idéal républicain", conclut l'ancien chef du gouvernement.

Source: Reuters

Excellente initiative que cet appel, pour témoigner d'une vigilance sur ce qui se passe actuellement, et mettre en garde contre toutes les dérives que connait notre pays depuis mai 2007.

Publié dans Discours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article