Les cotes de popularité de Jacques Chirac et Dominique de Villepin en hausse, selon un sondage

Publié le par P.A.

Les cotes de popularité de Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont progressé de quatre points chacune en avril, à 51% d'opinions favorables pour le Président, et 41% pour le Premier ministre, selon un sondage IFOP pour "Paris-Match" paraissant jeudi.

Les personnes interrogées ne sont plus que 49% à avoir une opinion négative de l'action de Jacques Chirac, soit quatre points de moins qu'en mars (53%). Elles sont 51% à avoir une opinion favorable du chef de l'Etat.

Quant à Dominique de Villepin, il recueille 59% d'opinions négatives (-4). Quarante-et-un pour cent des personnes interrogées approuvent l'action du chef du gouvernement.

Bonne Opinion:

Jacques Chirac 60%

Dominique de Villepin 54%

Michèle Alliot Marie 54%

Nicolas Sarkozy 56%

Jean Pierre Raffarin 42%

François Fillon 36%

François Bayrou 72%

Ségolène Royal 57%

Lionel Jospin 52%

- Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 avril auprès d'un échantillon de 1.010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Source: AP

Publié dans Sondages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
<br /> SONDAGE ELECTION PRESIDENTIELLE 2007 TNS SOFRES UNILOG pour RTL - Le FIGARO - LCI avril 2007 - Après Michel ROCARD, Bernard KOUCHNER favorable à un rapprochement avec BAYROU<br /> <br /> <br /> L’ancien ministre de la Santé,  Bernard Kouchner, se rallie à l’initiative de Michel Rocard en faveur d’un partenariat PS-UDF. <br /> Le fondateur de Médecins sans Frontières se défend de toute «manœuvre politicienne», estimant que tel n’est pas non plus le but de Michel Rocard, «lui qui a plus apporté à la France et aux idées que tous ses détracteurs réunis». Il rappelle qu’il a «suffisamment soutenu Ségolène Royal et travaillé avec elle pour savoir qu'elle peut orchestrer calmement cette indispensable mutation». <br /> Bernard Kouchner en appelle au réalisme : «Je sais que les alliances ne se noueront qu'après le premier tour. Ce n'est pas ajouter à la confusion que de revenir dès aujourd'hui à l'essentiel, et de préférer aux calculs politiciens des convictions que tant d'entre nous partagent», écrit-il.  <br /> Et de conclure : «Les électeurs de dimanche prochain ne sont pas prisonniers des frontières du sectarisme. La France vaut mieux que nos certitudes vieillies et nos crampes partisanes». <br /> FRANCOIS BAYROU EST LE SEUL CANDIDAT QUI PEUT FAIRE BARRAGE A NICOLAS SARKOZY EN AYANT UN PROGRAMME DE QUALITE.<br /> PENSEZ-Y AU MOMENT DE  VOTER.<br /> IL NE FAUDRA PAS PLEURER ensuite si Sarkozy est élu, comme nous l'avons fait collectivement en 2002,lorsqu'il a fallu voter Chirac.<br /> <br /> <br />
Répondre